Machines à vent Chinook

Aspiropropulseurs

 

Un beau matin, je me suis retrouvée dans mon verger, figée de constater ce que quelques petites heures de gel avaient fait subir à mes magnifiques pommiers en fleurs; ils étaient dévastés, et leurs belles fleurs blanches n’étaient plus que des taches brunes et fanées. Le spectacle était déchirant. Je ne cessais de me demander ce que j’aurais pu faire pour prévenir une telle catastrophe. Selon moi, il s’agissait du pire obstacle à surmonter dans la culture des pommes ou de tout autre fruit au Québec.


Le gel... il détruit ou réduit votre récolte, impose à vos arbres une poussée de croissance fulgurante et se transforme en un véritable cauchemar, tant du point de vue de faut en prendre et en laisser… et à quoi bon y l’argent que du temps qu'il faut y consacrer. Certains agriculteurs m'ont expliqué qu'une telle situation ne se manifestait qu’une fois tous les dix ans, ou à-peu-près, et qu'il était donc inutile de trop s’en faire (autant dire qu’il ajouter son grain de sel). C’est donc avec regret que je me suis rendu compte que cela était faux, puisque le gel est revenu presque année après année par la suite. Pour tout vous dire, je n’aime pas le sel.

Je trouve qu’il masque la saveur et la subtilité naturelle des aliments. Quoi qu’il en soit, je n'allais tout de même pas rester là à regarder ma récolte et mes efforts s’envoler pendant la nuit sans rien faire! Après des recherches poussées sur la lutte contre le gel, j’ai découvert le bon sens et l’avant-gardisme des éoliennes. Le principe est simple. Pendant le jour, la température se situe au-dessus de 0°C (32°F), ce qui est tout à fait correct. Le problème survient lorsque le soleil se couche et que la température commence à baisser. L'air, réchauffé par le soleil, se met à monter, alors que l'air froid, plus lourd que l'air chaud, descend au sol et provoque une baisse de température. Voilà ce qu'il faut corriger. Qu’est-ce qui se produit au juste avec l’air chaud? L’air chaud monte jusqu’à environ 200 pieds d’altitude, jusqu’à ce qu'on appelle la « couche d’inversion de température », où il contribue à réchauffer le ciel plutôt que votre récolte. Comment faire alors pour qu’il redescende?

C’est là que l’éolienne entre en jeu! Elle aspire littéralement l’air chaud qui se trouve dans le ciel pour le souffler sur vos récoltes. Wow! Quoi trouver de plus simple et de plus efficace? Rien… à part peut-être la main de Dieu!

Le fonctionnement de l’éolienne est simple. Elle se compose d’une tour de 35 pieds, fixée à une base de béton de 8 pieds sur 8 pieds, et d’un moteur V-10 qui fait tourner une pale de 23 pieds. Cette pale, positionnée à un certain angle, aspire l’air chaud à une extrémité et le propulse à l’autre extrémité. Grâce à une rotation de 360 degrés, l’éolienne peut couvrir une superficie de 12 à 14 acres.

Il me fallait maintenant me procurer la meilleure. Après examen des différentes caractéristiques des produits et des principaux essais effectués, le nom de Chinook est ressorti du lot. Comme c’est sur la qualité de la pale que repose le bon fonctionnement d’une éolienne, j’ai trouvé, sans le moindre doute, que c’était la Chinook qui possédait la meilleure pale de l’industrie. Sa pale est fabriquée à la machine et d’un seul tenant en fibre de verre composite. Sa structure principale est faite d’un tissu de fibres de verre tricotées triaxial, avec un cœur en balsa, et chacune des moitiés de son noyau est en mousse d’uréthane structurale. Elle présente un profil aérodynamique perfectionné, un bord de fuite biseauté et des extrémités en flèche Domier.

Grâce à chacune de ces caractéristiques, elle déplace plus d’air, couvre une plus grande superficie et est plus résistante, ce qui, au bout du compte, permet de protéger plus d’acres. Sa conception d’avant-garde est le fruit de travaux de recherche d’une équipe d’ingénieurs de la NASA, qui a réussi à diminuer sa résistance à l’air et à améliorer son efficacité. L’éolienne Chinook peut donc réchauffer de 12 à 14 acres d’arbres matures.

 


 

Je lui dois une fière chandelle depuis quatre ans. L’an passé, et l’année précédente si je me souviens bien, elle m’a permis de combattre probablement deux des pires épisodes de gel que j’ai connus et à sauver une récolte extraordinaire. Elle contribue également à mes pratiques biologiques en séchant le feuillage de mes pommiers et en réduisant par le fait même la période d’infection due à l'humidité. Mon éolienne est l’arme la plus utile et la plus précieuse de mon arsenal! Je dois vous avouer que, sans elle, je n’aurais pu continuer dans le métier. Malheureusement, les gels dévastateurs des deux dernières années auraient eu raison de ma passion.La société H-F Hauff, créée en 1947 par Howard et Helen Hauff, œuvre dans le domaine de la machinerie depuis 33 ans.

Helen a pris les rênes de l’entreprise familiale au décès de son mari, en 1998. Depuis, elle travaille à l’usine six jours par semaine en compagnie de ses fils Neil et Dean. H-F Hauff construit des éoliennes de toutes pièces. Elle fabrique les arbres de transmission et les noyaux et forme les pales en fibre de verre dans son usine de Yakima. Les boîtes de transmission refroidies par ventilateur, qui entrent dans la fabrication des éoliennes, proviennent de la compagnie Deran, un des plus importants fabricants de boîtes de transmissions de l’industrie.

Ses arbres de transmission, sans soudure, sont réglés au régime de 1400 tours par minute et sont équipés du nouveau moteur industriel V-10 de Ford. Chez Hauff, le client passe avant tout, et malgré des années passées à endurer les pratiques d’affaires malhonnêtes de leurs concurrents visant à lui nuire, l’entreprise a réussi à se tailler une place de choix sur le marché, et ses produits se passent aujourd’hui de commentaires. Pour vous prouver la qualité de ses produits, Hauff vous proposera de remplacer votre pale par l’une des siennes, afin que vous puissiez en faire l’essai « gratuitement » en période de gel, et de réinstaller la vôtre si vous n'êtes pas entièrement satisfait et convaincu que leur pale propulse plus d’air qu’une autre. Voilà ce que j’appelle du service! Et qui peut vous en offrir autant? Personne.

Mes relations avec les Hauff ont toujours été excellentes, et puisque je suis si satisfaite de leurs produits, j’ai décidé de devenir leur représentante officielle au Québec. N’hésitez pas à communiquer avec moi pour connaître les prix et les détails techniques de nos produits, ou simplement pour discuter du concept des éoliennes. De plus, si vous souhaitez voir la « bête » en action, c’est avec plaisir que je vous ferai une démonstration.

L’agriculture... ma passion, ma vie!

Merci de votre visite!